Nos déboires (suite)

Publié le par Quyên

Vendredi, nous étions donc convenus avec Mr X, qu'un ouvrier "Benjamin" viendrait poser les volets Mardi.

Comme de bien entendu, nous sommes Mardi soir, il est 21h46, Benjamin n'est pas venu.

Son ami, par contre, Mr N. et une autre personne, D., sont venus débarrasser les anciennes fenêtres.

Mr N. nous a expliqué que Mr X est un ami à lui, de longue date, et que là, pour les vacances, Mr X lui avait dit: "Viens à Reims passer quelques jours..."

Il nous a dit que X n'était pas comme ça avant.
Ca fait 15 jours qu'il est là, et qu'il est très déçu par son ami.
Des problèmes sur les chantiers, il en a des tas, on n'est pas les seuls. Il n'a pas d'ouvriers qualifiés, rien n'est fini, c'est toujours du bricolage. Même les ouvriers qu'il est censé payer au Black, il ne le fait pas. Du coup, ceux ci se retournent contre lui.

Il est venu pour revoir son ami, et depuis quinze jours, il est embringué sur tous les chantiers, et il se sent très mal, car X met tout le monde dans la mouize.
Il n'a pas l'habitude de travailler comme ça. Il ne comprend vraiment pas.
Actuellement, X est en vacances, et son ami se dépatouille avec les clients.
Il nous a dit qu'il n'avait pas vu nos volets à l'entrepôt, et qu'il était tombé sur un fax, comme quoi les fournisseurs de fenêtres ne rouvraient que début Septembre.
En gros,
X nous a dit qu'il avait les volets en stock: BOBARD
X nous a dit qu'il pouvait avoir le nouveau chassis pour début Septembre: BOBARD

Bref, on a cherché sur internet, et on a appris que l'entreprise était en redressement judiciaire.
Tout s'explique.
Le fait d'insister aussi lourdement, même pour un règlement de 500 euros, le fait de rechigner à recommander un nouveau chassis alors que tout l'entourage dit qu'il n'y a pas d'autre solution...

Donc, pour nous protéger, avocats et toute la clique.
On aura du nouveau Jeudi, puisque l'expertise sera faite en début d'après midi.

Mais ne vous en faites pas, ce n'est si grave que ça en a l'air.
Les fenêtres sont relativement belles, et les défauts, il n'y a que nous qui les voyons.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article